« Il existe plus de 10 000 cépages connus dans le monde : les 13 les plus plantés dans le monde représentent à eux seuls plus du tiers des vignobles mondiaux ! Nous sommes fiers de cultiver des cépages plus rares, autochtones et forts en typicité. »

La Négrette, cépage star de Fronton

La Négrette est notre cépage phare, emblématique de l’appellation Fronton. C’est un cépage rare, autochtone, particulièrement adapté à notre terroir frontonnais. Alors qu’on a longtemps pensé qu’elle avait été rapportée de Chypre lors des Croisades, les recherches génétiques ont démontré l’origine locale de la Négrette qui était auparavant assez répandue sur toute la rive droite de la Garonne. Aujourd’hui, seuls les vignerons de notre appellation l’ont conservée tant elle s’exprime bien sur nos sols et notre climat.

Pour nous, la Négrette est un cépage complexe, multi-facettes, qui s’exprime différemment en fonction des terroirs et des maturités. Ici, travaillée avec des rendements très maîtrisés, la Négrette nous permet de produire des styles de vins assez différents, depuis des cuvées très fruitées, marquées par le cassis et les fruits rouges, jusqu’à des profils plus épicés, des fruits mûrs et des finales sur la réglisse.

Parmi les différents cépages que nous cultivons, nous sommes attachés à conserver, au-delà des cépages plus internationaux (Gamay, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Syrah ou Marselan), des cépages locaux, typiques et originaires du Sud-Ouest.

Le Cot (aussi appelé Malbec) est le cépage phare de l’appellation Cahors, un peu plus au Nord. Il s’exprime bien chez nous ; nous l’utilisons en assemblage.

 

Le Fer Servadou (aussi appelé Braucol à Gaillac ou Mansois en Aveyron) donne des vins vifs, assez tanniques et expressifs ; nous l’utilisons également en assemblage.

Le Tannat, cépage phare de l’appellation Madiran, donne, comme son nom l’indique, des vins tanniques, charpentés et fruités. Le Tannat entre dans nos assemblages.

Nos autres cépages rouges

du Sud-Ouest

raisin-rouge-chateau-viguerie.jpg

Le Bouysselet, le cépage blanc autochtone à fort potentiel

A la fin des années 2000, un domaine du frontonnais redécouvre par hasard un cépage blanc autochtone, originaire de Villaudric dont le potentiel est, à notre sens, énorme. Ce Bouysselet Blanc, inscrit et classé une dizaine d’années plus tard, donne des vins blancs de grand niveau, avec une vraie spécificité. Parent avec le Savagnin du Jura, notre Bouysselet Blanc est sans nul doute le futur cépage star du frontonnais aux côtés de la Négrette.

Nous l’avons planté dès 2018 sur une petite parcelle, avec une première récolte en 2020.

C’est un cépage vif, avec un joli gras et une belle aromatique. Nous avons choisi un élevage long en barriques pour ce cépage Bouysselet qui a, nous en sommes certains, un bel avenir.

ondenc-viguerie.jpg

Nous avons expérimenté plusieurs cépages blancs sur nos terroirs et conservons à ce jour des cépages dits internationaux : l’incontournable Sauvignon Blanc, le Sémillon, la Muscadelle ou le Chenin que l’on retrouve surtout généralement en vallée de la Loire.

Au-delà de ces cépages blancs bien connus, nous sommes aussi fiers de cultiver l’Ondenc, un cépage typique du Sud-Ouest un peu oublié que l’on retrouve aujourd’hui encore dans le gaillacois. Nous produisons une cuvée en blanc doux baptisée sobrement « Ondenc », bien typée autour des notes de pomme et de rhubarbe.

Nos autres cépages blancs